Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - sergiodadi

Pages: [1] 2 3 ... 19
1
Et les autres...? / Jasmine Thompson
« le: 16 Mai 2017, 10:25:31 am »
Une reprise de Don't Known Why par  Jasmine Thompson:

! No longer available


Jasmine  Thompson, née à Londres le 8 novembre 2000, est une chanteuse, pianiste, danseuse et actrice britannique, aussi youtubeuse.

Le 5 juin 2011, elle poste sa première reprise sur Youtube (Lazy song de Bruno Mars). Cinq ans après cette première vidéo, sa chaîne comptabilise 2 565 240 abonnés.

2
Norah en live / Concert de Norah Jones à Lyon le 25 juillet 2017
« le: 23 Mars 2017, 17:12:58 pm »
Concert de Norah Jones à Lyon le 25 juillet 2017

Voir https://www.facebook.com/NorahJonesForumFrancophone/

3
Norah en live / Concert à Montréal (Canada) le 28 mai 2017
« le: 11 Mars 2017, 16:13:40 pm »
Concert de Norah Jones à Montréal (Canada) le 28 mai 2017

Concert de Norah Jones à Montréal (Salle Wilfrid-Pelletier)

Quinze ans Après avoir vendu plus de 25 millions d'exemplaires de son premier album Come Away With Me, Norah Jones viendra présenter son sixième disque, Day Breaks, qui renoue avec ses racines de chanteuse-pianiste aux teintes fortement jazz.

4
Norah en live / Concert à Marciac le 28 juillet 2017
« le: 09 Février 2017, 14:17:51 pm »
JAZZ IN MARCIAC - 2017

Avec huit Grammy Awards à son actif et plus de 40 millions d’albums vendus à travers le monde, Norah Jones s’affirme comme l’une des artistes les plus fascinantes de sa génération. À Marciac le 28 juillet, elle présentera les titres de son sixième album « Day Breaks ».

Cet album est absolument remarquable. Marquant un retour à ses racines jazz, il prouve que Norah Jones est l’artiste contemporaine par excellence, la pourvoyeuse d’un son unique qui tisse des liens entre les différents styles fondamentaux de la musique américaine : country, folk, rock, soul et jazz. L’esprit de « Day Breaks » est apparenté à celui du célèbre « Come Away With Me » mais on y découvre aussi le travail d’une artiste pleine de maturité, qui a vécu pleinement et su faire grandir son art. Le piano en est le véritable fil rouge et toucher caractéristique de Norah Jones pave chacun des 12 titres.

Parmi eux, neuf sont des chansons originales (écrites par Norah ou en collaboration avec ses deux compagnons d’écriture, Sarah Oda et Pete Remm), les trois autres sont des reprises, respectivement de Horace Silver, Duke Ellington et Neil Young. Un concert d’ouverture qui va enchanter le public de Marciac !

Voir https://www.facebook.com/NorahJonesForumFrancophone/

5
Norah Jones ouvrira le 40e festival Jazz in Marciac

 La chanteuse américaine ne s’est encore jamais produite dans le Gers. Son concert aura lieu le 28 juillet. La chanteuse américaine Norah Jones ouvrira le 28 juillet la 40e édition du Festival Jazz in Marciac (JIM), où elle se produira pour la première fois, ont annoncé lundi les organisateurs.

La star du jazz, qui a vendu plus de 40 millions d’albums à travers le monde, présentera son sixième CD "Day Breaks". Couronnée de huit Grammy Awards, la musicienne fera ainsi sa première visite au JIM.

225 000 spectateurs l’an dernier

Le Festival, l’un des plus grands du genre en Europe avec 225 000 visiteurs environ, se déroulera jusqu’au 15 août prochain dans le petit village du Gers. Les dates ne sont pas encore connues. Pour ses 40 ans, il recevra également Herbie Hancock et George Benson, aux côtés de l’incontournable trompettiste Ibrahim Maalouf, grand habitué du JIM.

source: http://www.sudouest.fr/2017/02/06/norah-jones-ouvrira-le-40e-festival-jazz-in-marciac-3173494-4691.php

6
Norah en live / Concert à Marseille le 24 juillet 2017
« le: 31 Janvier 2017, 16:19:45 pm »
Concert de Norah Jones à Marseille le 24 juillet 2017

Voir https://www.facebook.com/events/410974745915846/

7
Norah en live / Concert à Paris le 11 juillet 2017
« le: 31 Janvier 2017, 16:17:12 pm »
Concert de Norah Jones à Paris le 11 juillet 2017 au Palais des Sports

Voir https://www.facebook.com/events/1105656532815066/


8
Forum et communauté / Re : Actualités du forum
« le: 12 Janvier 2017, 13:29:45 pm »
Mise à jour en version 2.0.13 le 12 janvier 2017

9
Norah Jones a défendu son nouveau titre « Peace » sur le plateau du talkshow de Stephen Colbert, et c’est un moment à revivre avec aficia.

Elle aurait tout à fait pu interpréter « Carry On » ou « Flipside », les deux premiers extraits de son nouveau disque Day Breaks publié le 7 octobre. Au lieu de ceux-là, Norah Jones a souhaité mettre en lumière la ballade « Peace », aussi représentative de la tonalité jazzy de ce disque présenté comme un retour aux sources. Elle l’a interprétée sur le plateau du « Late Show » de Stephen Colbert cette semaine.

Entourée de ses musiciens et face au piano, la chanteuse américaine a proposé ce qu’elle sait faire de mieux, alliant la douceur d’une mélodie enivrante à un texte aussi poétique qu’introspectif. « Quand tu trouves la paix de l’esprit / Laisse tes inquiétudes derrière toi / Ne dis pas que ça ne peut pas se régler / À l’aide d’un nouveau point de vue / La vraie signification de la vie vient à toi / Et la liberté recherchée est acquise » a-t-elle entonné, parlant d’un lieu qui devient une échappatoire à un quotidien pas toujours facile à apprivoiser.

Voilà de quoi donner envie à ceux qui hésitaient encore de se procurer des places pour aller applaudir l’artiste en concert. Norah Jones prévoit de revenir nous voir en 2017 alors qu’elle a déjà assuré cinq concerts en France au mois de novembre. Le rendez-vous est fixé au Palais des Sports de Paris le 11 juillet. La billetterie est ouverte.


En savoir plus sur http://www.aficia.info/live-performance/87862/87862#Mzkexy7dXfd5jZ9b.99


source: http://www.aficia.info/live-performance/87862/87862

10
Norah en live / Re : Concert à Lille le 12 novembre 2016
« le: 13 Novembre 2016, 14:09:57 pm »
Le Sébastopol dans l’intimité jazzy de Norah Jones, l’enchanteresse

La voix hypnotique de la chanteuse américaine et ses ballades souvent mélancoliques ont, samedi soir, envoûté le public lillois. La fille de Ravi Shankar s’impose vraiment comme une très grande dame du jazz vocal.

Quatorze ans après le raz-de-marée de son premier album écoulé à plus de 25 millions d’exemplaires à travers le monde, Norah Jones réussit la gageure de n’avoir pas encore fini de grandir. Quand elle pénètre, samedi soir, dans une salle bondée, son sourire éclate déjà d’un bonheur communicatif. Robe noire, ceinture et escarpins rouges, la New-Yorkaise s’installe direct derrière son piano, son instrument de prédilection qu’elle avait pourtant délaissé depuis une décennie.

Bienvenue en boîte de jazz. La figure du prestigieux label de jazz Blue Note assure. À ses côtés, les quatre musiciens qui ponctuent le tempo ne sont pas des manchots et construisent les fondations. L’artiste, elle, démultiplie les styles. Du jazz au folk, elle fait des détours par la pop et des rythmes dont on sent clairement l’influence country. On ne se refait pas.

Ses mélodies coulent d’une source enchantée

Dix chansons plus tard, elle remet en route sa machine à charmer en empoignant une guitare  acoustique d’abord puis électrique. Tombe alors l’inévitable Come away with me. Le public apprécie. Entre deux titres, elle dit merci beaucoup, en français. La grâce et la beauté de son visage éclatent sous les sunlights. Ses mélodies coulent d’une source enchantée. L’émotion est au rendez-vous. Soudain, un groove plus musclé vient rappeler que Norah Jones sait aussi pimenter ses recettes. Ce n’est pas pour rien que la donzelle, deuxième fois maman en juillet, a déjà chanté avec Ray Charles et le récent prix Nobel, Bob Dylan.


source : http://www.lavoixdunord.fr/73491/article/2016-11-13/le-sebastopol-dans-l-intimite-jazzy-de-norah-jones-l-enchanteresse

11
Norah Jones : le parcours sans fausse note d’une trentenaire du jazz

La New-yorkaise débute à Lyon la tournée de son dernier album Day breaks. Elle sera ce vendredi à l’Amphithéâtre.

Après avoir été abandonnée à l’âge de 9 ans par son père, le sitariste indien Ravi Shankar, Geetali Norah Jones-Shankar a grandi dans la banlieue de Dallas, au côté de sa mère, la productrice américaine Sue Jones. Bercée par le jazz et la soul que sa mère affectionne, la jeune adolescente s’initie au piano et chante dans la chorale de l’église.

À 20 ans, Norah revient à New York, sa ville natale. Passant du rôle de serveuse à celui d’artiste dans les pianos-bar de Greenwich Village, le soir elle égraine ses compositions personnelles accompagnée du bassiste Lee Alexander, son compagnon à la scène comme à la ville. Norah américanise son patronyme, pour ne pas faire carrière sous la tutelle de son père.

Une voix de velours teintée de soul, de jazz et de folk

Repérée par Bruce Lundvall, le patron du label Blue Note, au printemps 2002, la chanteuse sort son premier album Come away with me. Norah Jones obtient aussitôt les faveurs du grand public. Avec sa voix de velours teintée de soul, de jazz et de folk, la New-yorkaise s’impose dans le cercle restreint des chanteuses dont on aime fredonner les chansons. Magnifique exploit à 23 ans. Vendu à plus de 29 millions d’exemplaires, l’album obtient le titre suprême d’album de diamant. Deux ans plus tard, Norah enregistre son second disque, Feels like home. Un album au succès plus modeste qui se vendra tout de même à plus de 10 millions d’exemplaires.

Sa voix divine nous plonge dans un univers musical onirique. Suivra, en 2007, Not to late , subtil assemblage de mélodies acoustiques à la noirceur inattendue. Cette même année, la chanteuse fait ses débuts au cinéma dans le road-movie de Wong Kar-wai, My Blueberry Nights , avec Jude Law et Natalie Portman. En 2009, l’icône jazz pop enregistre The fall , un album plus rock. Après sa séparation avec le bassiste Lee Alexander, arrive, en 2012, Little Broken hearts et ses ballades qui racontent la rupture, la trahison, l’amertume et la vengeance. La voix atteint une profondeur et une intensité nouvelle. Depuis, mère de deux enfants, la belle brune repart sur les routes pour défendre son dernier CD, Day breaks.

source:  http://www.leprogres.fr/lyon/2016/11/10/norah-jones-le-parcours-sans-fausse-note-d-une-trentenaire-du-jazz

12
Articles de presse / [Rock & Folk] Day Breaks
« le: 30 Octobre 2016, 10:25:18 am »
Un article dans Rock @ Folk:


13
L'album de Norah Jones qu'on n'attendait plus


En 2002, une nouvelle venue sur la scène de la pop jazz créait la surprise en lançant Come Away With Me, un album qui s'est écoulé à plus de 27 millions d'exemplaires à travers le monde. Sans s'y être préparée, Norah Jones était propulsée au sommet des palmarès. Une nouvelle vedette était née.

La fille de Ravi Shankar, ce grand maître du sitar décédé en 2012, a par la suite tenté de renouer avec ce moment de gloire, mais avec des résultats mitigés. Elle a eu beau multiplier les collaborations et effectuer quelques virages musicaux dans l'espoir de charmer un nouveau public que ça n'a rien changé à son succès qui commençait à s'étioler.

Cette Américaine de 37 ans, mère de deux jeunes enfants, a finalement pris la décision de renouer avec ses racines en lançant, le 7 octobre dernier, un album qui nous rappelle ses débuts si prometteurs. Les fans de la première heure vont adorer.

C'est sur la prestigieuse étiquette de jazz Blue Note qu'elle revient à cette formule qui lui va comme un gant. On parle ici de chansons suaves et envoûtantes. D'une pop jazz qui s'écoute simplement en diverses circonstances. C'est dans un tel environnement sonore que Norah Jones s'illustre le mieux. Encore plus lorsqu'elle s'accompagne au piano.

Il faut vous dire qu'elle n'a pas lésiné sur les moyens pour produire cet album qu'on n'attendait plus. Elle a entre autres fait appel à Wayne Shorter, saxophoniste du groupe Weather Report, pour illuminer ses nouvelles mélodies qu'on apprivoise en un rien de temps. Norah Jones a également retenu les services de Brian Blade (batterie) et Dr. Lennie Smith (claviers), deux autres grandes pointures du jazz qui n'ont sans doute plus besoin de présentation.

Elle nous offre de nouvelles compositions, mais aussi des reprises de chansons écrites par Neil Young, Duke Ellington et Horace Silver. Après quelques écoutes, il serait étonnant que vous ne tombiez pas en amour avec ce CD qu'on écoute en boucle depuis son lancement. C'est ce qui se rapproche le plus de ce grand album qui nous l'a fait découvrir il y a 14 ans déjà.

source: http://www.lecourrierdusud.ca/art-de-vivre/societe/2016/10/15/l-album-de-norah-jones-qu-on-n-attendait-plus.html

14
Articles de presse / [Paris Match]
« le: 13 Octobre 2016, 13:55:58 pm »
Un article dans Paris Match:

voir https://www.facebook.com/NorahJonesForumFrancophone/


15
Articles de sites web / [FRANCE INTER] Norah Jones de retour aux sources
« le: 11 Octobre 2016, 08:27:57 am »
Norah Jones de retour aux sources

Norah Jones était l’invitée d’Augustin Trapenard à l’occasion de la sortie de son nouvel album Day Breaks

Une artiste discrète qui sait se faire désirer. Depuis Come Away With Me en 2002, Norah Jones continue de tracer son chemin avec six albums publiés et des concerts qui affichent complets. Cinquante millions d’albums vendus plus tard, et neuf Grammy Awards, la musicienne fait son retour avec Day Breaks. Dans ce nouvel opus, la jazz-woman propose un retour aux sources. Le premier single, Carry On, en est la preuve avec un piano-voix efficace et épuré.

La tracklist de ce DayBreaks comprend douze titres –dont neuf originaux- et trois reprises : Fleurette Africaine, Peace de Horace Silver et Don’t Be Denied de Neil Young. Au micro d’Augustin Trapenard, l’artiste est revenue sur les différences entre son nouvel opus, et Little Broken Hearts, son dernier album sorti en 2012 et alors produit par Danger Mouse.

Du côté de la musique, la chanteuse s'est entourée de quelques grands noms du jazz comme le saxophoniste Wayne Shorter, l'organiste Lonnie Smith ou bien encore le batteur Brian Blade. Concernant les textes, et si dans le morceau Flipside, elle chante " écarte ton arme, ou nous allons tous perdre", elle ne souhaite pas s'engager politiquement.

Dans les prochaines semaines, Norah Jones sera également de retour sur scène pour promouvoir et présenter ses nouvelles compositions. Dans Boomerang, la chanteuse s'est également expliquée sur sa vision de l'interprétation d'une chanson.

Au micro d'Augustin Trapenard, Norah Jones s'est également prêtée au jeu en fin d'émission. Elle a accepté de chanter la comptine qu'elle a pour habitude de chanter à ses enfants : A bicycle built for two !

source: https://www.franceinter.fr/culture/norah-jones-de-retour-aux-sources


Pages: [1] 2 3 ... 19